0 article
 
 
 

Spécificités de la pompe à chaleur aérothermie

La pompe à chaleur aérothermie puise les calories contenues dans l’air (extérieur ou intérieur) afin de les restituer sous forme de chaleur à diffuser dans l’habitation. Ce dispositif de chauffage présente une foule d’avantages mais aussi quelques inconvénients.

Fonctionnement de la pompe à chaleur aérothermie

La pompe à chaleur aérothermie exploite l’air ambiant, qu’il provienne de l’intérieur ou de l’extérieur, afin de produire de la chaleur. Il est possible de distinguer deux modèles.

D’un côté, la pompe à chaleur aerothermie Air – Air. Celle-ci capture l’air extérieur avant de le diffuser par le biais de ventilo-convecteurs. Lorsque l’air provient de l’extérieur, c’est un VMC ou Ventilation Mécanique Contrôlée qui puise la chaleur ambiante présente dans les pièces « chaudes » telles que la cuisine ou la salle de bains. Cette chaleur est ensuite envoyée vers les pièces à vivre. Il convient de noter que ce dispositif ne peut être utilisé pour produire de l’eau chaude à usage sanitaire.

 

D’un autre côté, il y a la pompe à chaleur aérothermie Air – Eau. Celui-ci est raccordé à la chaudière. Il réchauffe l’eau qui circule dans le circuit de chauffage. Ceci est possible grâce à une connexion avec un émetteur de chaleur comme le plancher radiant, le radiateur ou encore le ventilo-convecteur. Lorsqu’un certain niveau de température préalablement réglé est atteint, la chaudière se substitue à la pompe à chaleur aérothermie.

Les avantages de la pompe chaleur aérothermique

La pompe à chaleur aérothermie présente de nombreux points forts. D’abord, son installation est aisée et ne requiert pas d’autorisation administrative spécifique. A noter néanmoins qu’une autorisation émanant de la copropriété peut être exigées dans le cas d’un logement collectif. L’utilisation de la pompe à chaleur aérothermie est également facile. Enfin, ce dispositif de chauffage s’avère moins onéreux qu’un modèle géothermique.

Les inconvénients de la pompe à chaleur aérothermie

Etant donné que la pompe à chaleur aérothermie puise la chaleur dans l’air ambiant, ses performances sont tributaires de la température extérieure. Lorsqu’il fait froid à l’extérieur, l’appareil perd en performances et l’utilisation d’un chauffage d’appoint s’impose. De façon générale, la pompe à chaleur aérothermie cesse de fonctionner lorsque la température extérieure descend en dessous de -10°C. A souligner toutefois qu’il existe des modèles très puissants qui continuent d’être fonctionnels même lorsqu’il fait très froid dehors.

Du point de vue financier, la pompe chaleur aérothermique consomme plus d’énergie si l’on effectue la comparaison avec un convecteur électrique classique. Cette différence est de l’ordre de 9 kWh.

Un autre inconvénient de la pompe à chaleur aérothermie est son côté bruyant. Les modèles d’entrée de gamme sont ceux qui font le plus de bruit : l’emplacement doit alors judicieusement choisi afin de ne pas être accusé de nuisances sonores par le voisinage.

Enfin, l’installation du modèle Air - Air de la pompe à chaleur aérothermie ne permet plus de bénéficier d’un crédit d’impôt.