0 article
 
 
 

Les caractéristiques du chauffe-eau ACI

Le chauffe-eau ACI, également appelé chauffe-eau stéatite diffère des modèles « classique » dont la résistance est en contact avec l’eau. Considéré comme plus sécurisant par certains utilisateurs, ce modèle est plus robuste et plus durable.

Le chauffe-eau de type Anti Corrosion Intégrale

Le chauffe-eau ACI se caractérise par son anode en titane à courant imposé. Celui-ci possède la spécificité de ne pas se dissoudre dans l’eau, profitant ainsi d’une protection durable et affichant une longévité des plus intéressante. Grâce au système Anti Corrosion Intégrale dont cet appareil est doté, l’équilibre chimique du fer est préservé en cas de contact entre l’eau et l’acier. C’est pour cela que la corrosion est évitée et que l’entartrage est limité pour le chauffe-eau ACI.

 

Le chauffe-eau ACI : comment ça fonctionne ?

Le fonctionnement du chauffe eau ACI est semblable à celui du chauffe-eau thermoplongé. Cet appareil est constitué d’une cuve en acier émaillé. Grâce à la pression, celle-ci s’emplit d’eau froide laquelle est réchauffée suivant le réglage préalablement effectuée. La température atteinte est généralement de 60°C.

Au fur et à mesure que l’eau chaude est utilisée, le chauffe-eau ACI comble le manque. Immédiatement, celle-ci est de nouveau réchauffée afin d’atteindre la température voulue. A souligner que la montée en température se déclenche également lorsque l’eau se refroidit car non utilisée.

Il convient de noter que le chauffe-eau modèle ACI chauffe moins rapidement par rapport à la version thermoplongée, à quantités d’eau égales.

Les avantages du chauffe-eau Anti Corrosion Intégrale

Le chauffe-eau ACI est doté d’une résistance faite de briques réfractaires. Ces derniers sont recouverts de céramique ou d’acier émaillé. Il autorise des grosses capacités : 100 litres, 200 litres.

Du fait de ses spécificités, le chauffe-eau Anti Corrosion Intégrale est moins concerné par les dépôts de calcaire, en comparaison aux appareils thermoplongés. Par ailleurs, si un souci apparaît au niveau de la résistance, il n’est pas nécessaire de vidanger l’appareil. Pour changer cet élément, il suffit d’ôter son enveloppe.

Le chauffe-eau ACI présente, par ailleurs, l’avantage de ne pas requérir de détartrages réguliers. Cette opération s’effectue seulement tous les deux – trois ans. Et puis, la cuve de l’appareil est équipée d’une anode grâce à laquelle la corrosion de la résistance est freinée.

Le chauffe-eau ACI, un bon investissement

Le chauffe-eau ACI résiste donc très bien au calcaire. C’est l’appareil recommandé dans les régions où l’eau est particulièrement agressive et en renferme une forte teneur. Bien que la montée en température est plus lent et que le prix d’achat est plus élevé par rapport au modèle thermoplongé, les pannes surviennent plus rarement et l’entretien est simple. En définitive, le chauffe-eau ACI constitue un excellent investissement.

C’est un modèle idéal pour les familles qui sont gourmandes en termes de consommation d’eau chaude.